Bruno Catalano – Place Maurice-Barrès

Du 25/02/2020 au 16/03/2020
Lieu de l'exposition
Place Maurice-Barrès - 75001 Paris


Exposition terminée !

LA MARCHE DIVINE DES VOYAGEURS

Nous sommes heureux de vous présenter l’exposition divine des Voyageurs de l’artiste Bruno Catalano, sur le parvis de l’Église historique de Notre-Dame-de-l’Assomption, lieu de culte catholique polonais situé place Maurice-Barrès, à l’angle de la rue Saint-Honoré et de la rue Cambon dans le 1er arrondissement de Paris.

L’Assomption célèbre à la fois la mort et la résurrection. C’est pourquoi il nous paraissait évident de mettre à l’honneur, sur ce lieu de culte, le travail de Bruno Catalano, célébrant l’abandon de soi, de ses racines et de ses biens matériels vers une renaissance par l’exil.

Trois « Voyageurs » de bronze qui se lancent vers l’inconnu; valises à la main.
Le travailleur « Bleu de chine », l’artiste « Van Gogh » ou encore le mystique « Non finito » regardant dans la même direction mais prenant des chemins différents.

Voyage volontaire vers un horizon qu’on embrasse et qu’on voudrait infini, ou voyage forcé, contraint par l’exil et la souffrance, en quête de liberté et guidé par la survie. Le voyageur de Bruno Catalano est cet homme laissé à lui-même, un homme propulsé dans l’infini du temps et de l’espace.
Sa maison n’est plus qu’une valise et son être, progressivement, se dépouillera de tout ce qu’il croyait indispensable, de tout son moi si savamment construit par nos sociétés. Il n’est plus l’homme d’un monde, mais l’homme dans le monde, encore empreint de sa culture mais devenu fragile face à l’immensité. Sa quête ne se fera pas sans dommage. Homme défragmenté, déstabilisé, dépouillé de ses repères, il marche vers son salut autant que vers sa perte. Tout sera désormais a réinventer. Ce voyageur s’échappe de lui même, à la rencontre de sa terre inconnue.

Bruno Catalano a débuté sa carrière en 1990. Le thème universel du voyage l’a toujours inspiré. Depuis ses premiers travaux à l’argile, des centaines de voyageurs sont nés de ses mains. Les moteurs principaux de sa création sont l’exil et le détachement. Bruno Catalano exprime l’idée d’une humanité nomade, fière dans le malheur, en quête perpétuelle de lendemains meilleurs. Ses œuvres uniques et originales reflètent le sentiment d’éloignement de l’artiste, arraché de son pays natal lors de sa migration. Cette émotion passe à travers un dépouillement de l’œuvre de par son processus d’insertion de vides dans ses personnages en voyage.  Le talent de Bruno Catalano réside dans sa capacité à doter l’insaisissable matériel avec une essence transcendantale. Etant un rêveur romantique, son sujet-cause sculpté prend forme dans le cadre fantastique d’un monde idéal où l’amour, la paix, la beauté et l’harmonie règnent. Ces portraits individuels sont mis en valeur par des scènes quotidiennes de voyageurs, déambulant l’esprit vide mais transmettant une vibration, un son inconscient. Bruno Catalano essaie par ce concept de s’adresser aux hommes d’aujourd’hui quel que soit leur âge, poussés par ce besoin d’évasion, persuadés de trouver ailleurs le bonheur qu’ils n’ont pas réussi à atteindre. Bruno Catalano est né en 1960 et réside aujourd’hui à Marseille.