NOE TWO

Yaoundé sem respeito nao ha progresso - NOE TWO - Galeries Bartoux
Yaoundé black and white - NOE TWO - Galeries Bartoux
Yaoundé red one - NOE TWO - Galeries Bartoux
Yaoundé the world burn - NOE TWO - Galeries Bartoux
serenidade azul - NOE TWO - Galeries Bartoux
Wild and true - NOE TWO - Galeries Bartoux
Yaounde smoke a cigar - NOE TWO - Galeries Bartoux
Hope - NOE TWO - Galeries Bartoux
Black Panther - NOE TWO - Galeries Bartoux
Les amants de Venise - Le guépard - NOE TWO - Galeries Bartoux
Amor e paz - NOE TWO - Galeries Bartoux
Hope - NOE TWO - Galeries Bartoux
Rhino evaporation - NOE TWO - Galeries Bartoux
White storm - NOE TWO - Galeries Bartoux
Le baiser zebré - NOE TWO - Galeries Bartoux
Rhino Evaporation II - NOE TWO - Galeries Bartoux

Biographie

« Noé-Two », six lettres griffées en bas des toiles, pour un pseudo clin d’œil au Noé biblique, comme une marque d’engagement profonde autour des trois grands thèmes qui nourrissent son œuvre : l’humain, l’animal, la nature.

Noé Two est loin d’être un inconnu, celui que l’on qualifie encore de « graffiti artiste » est même considéré comme l’un des pères de ce courant artistique arrivé en France début des années 80. Son message universel résonne dans toutes les langues. Biberonné à la culture urbaine, passionné de musique, riche de ses voyages et de ses rencontres, Noé Two n’a jamais cessé de créer et d’explorer. Peindre est pour lui comme une nécessité biologique, une affirmation de son identité. A l’image de son emblématique gorille Yaoundé – sujet de nombreuses toiles- il observe le moindre, calme et présent. Et après des années passées à mettre de la couleur dans la grisaille de nos villes, il consacre plus de temps à la peinture sur toile. De ces longues heures à arpenter les villes, à faire naître des fresques monumentales devenues mythiques ; ce fou de coulures colorées et de graphiques entremêlées, a conservé un savoir-faire unique qu’il applique maintenant sur le gesso des châssis.

C’est dans son atelier loin de la ville qu’il peaufine sa peinture au style sauvage. Sa famille artistique s’est élargie, le travail s’est affiné, a gagné en technicité et en maturité. Mais Noé Two n’a toujours pas troqué le mur pour le chevalet, et c’est toujours debout, bondissant et triturant la matière qu’il travaille. Le graffiti reste sa bohème, sa formation, son école. Le moyen le plus naturel pour lui d’explorer la création et de s’inscrire dans l’héritage des grands artistes qu’il admire tant.

Vidéo

Plus d'info sur cet artiste ?

* Champs obligatoires