Menu

RUSSO PIERRE-YVES

Pierre-Yves RUSSO

BIOGRAPHIE

Pierre-Yves Russo nous amène à redécouvrir la beauté initiale, les valeurs les plus élémentaires dont nous avons souvent perdu la notion, prisonniers que nous sommes d’un monde de turbulences, de vitesse et de stress.
Le contraste de la lumière et de l’ombre nous rappelle les grands maîtres de la renaissance, il en a tiré la quintessence du passé, tout en conservant un aspect frais et moderne.

Artiste d’un autre temps, mais éminemment de notre temps : c’est dans cette ambivalence que s’exprime la singularité de l’écriture de Pierre-Yves Russo, avec ce trait d’union incontournable qu’est son fascinant pouvoir de suggestion qui en fait un artiste hors du temps.

Si Russo, comme Chardin, réussit à plonger l’objet « dans une ambiance de lumière nuancée où l’on sent la tendre chaleur de l’intérieur, mais d’où est exclu tout effet délibérément lyrique », sa véritable force est d’arriver à redonner, à l’image du Maître de Flemalle ou de Jan van Eyck à l’aube de la Renaissance, « un visage vierge à tout ce qui existe » !
Alchimiste, plus que magicien, car il n’y a aucun subterfuge dans son œuvre !

Symbiose entre la matière – celle du bois, des enduits polis et repolis pour faire du support un véritable miroir, des glacis qui, par couches successives, génèrent cette impression de profondeur et de douceur veloutée – et un savoir-faire qui touche à la perfection, elle a l’extraordinaire qualité de stimuler notre imaginaire et de réveiller en nous les souvenirs les plus enfouis.

Russo sait – il est aussi philosophe – que l’image contenue dans ses tableaux est le détonateur de nos émotions, qu’elle va immanquablement nous faire faire voyager au-delà de ce que notre « œil physique » peut percevoir ; il sait que notre « œil intérieur » va prendre le relais et qu’une foule d’images, variables en fonction du ressenti, du vécu de chacun vont surgir de notre mémoire, associées à des bruits, des odeurs, des sensations gustatives ou tactiles : souvenirs d’enfance, premiers émois, atmosphères disparues un instant retrouvées, « tous les matins du monde »…

Point de sel, de mercure ou de soufre dans sa peinture, mais de l’ambre qu’il utilise comme liant, finement dilué, l’ambre aux vertus magnétiques, dont on disait jadis qu’il était le fil psychique reliant l’énergie individuelle à l’énergie cosmique ; cet ambre « symbole de la pureté incorruptible, inépuisable, indéfectible, intangible qui appartient à l’or et de l’éclat lumineux, brillant et céleste qui est la marque de l’argent ». Peut-être est-ce lui, associé à l’incroyable force poétique de l’artiste, qui nous permet de nous réapproprier la force d’une lumière naturelle, « capable de révéler par son frôlement, l’épiderme de l’objet le plus anodin », comme l’ont chanté les poètes de la Rome antique. Apparente irréalité, profondément ancrée cependant dans un environnement dont l’artiste ne veut saisir que les détails les plus infimes, ceux que notre regard n’aurait jamais perçu dans la banale réalité du quotidien.

« Accrochez-vous à la nature, à ce qu’il y a de simple et de petit en elle, à ce à quoi personne ne prend garde et qui tout d’un coup devient l’infiniment grand, l’incommensurable » dit Rilke ; Russo les transcende par un rendu d’une absolue puissance, qui les rend intemporels, comme s’ils étaient subitement habités par l’esprit divin.

OEUVRES DISPONIBLES

Nappe-bleue • 100x80cm • Peinture sur métal

 

Jeune fille au verre de lait • 50x40cm • Peinture sur métal

 

La bulle de verre • 29X39cm • Peinture sur métal

 

La rêveuse • 26.5x21cm • Peinture sur métal

 

Les grains de sucre • 24.5x20cm • Peinture sur métal

 

Partager

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!