CAROLE A.FEUERMAN – VERNISSAGE – NEW YORK

Du 16/10/2021 au 23/10/2021
Vernissage
Le Samedi 16 Octobre de 16h00 à 20h00
Lieu de l'exposition
GALERIE BARTOUX
104 Central Park South
New York 10019
Heure de début du vernissage
16 h 00 min

Reserver l'exposition

Exposition terminée !

Les Galeries Bartoux ont l’honneur de vous inviter à leur premier cocktail vernissage et à la séance de dédicaces dédiés à la Doyenne de l’hyperréalisme Carole A. Feuerman dans leur galerie de New York le samedi 16 octobre de 16h00 à 20h00

À cette occasion, de nouvelles pièces seront présentées pour l’occasion en présence de l’artiste

Présentation du Pass Sanitaire avec preuve de vaccination obligatoire

Eyes Open 
Huile sur résine
74 x 58 x 35,5 cm
 

 
Francesca 
Huile sur résine, sculpture murale
Variant of 3, 88 x 48 x 22 cm
 
 
Butterfly 
Huile sur résine, sculpture murale
Variant of 6, 53 x 58 x 53 cm

Rencontrez l’artiste Carole A.Feuerman lors d’une séance de dédicace de ces derniers ouvrages à partir de 17h00

Les livres présents le jour de la dédicace seront disponibles à la vente et en édition limitée

 

Carole A.Feuerman a écrit son premier livre, une autobiographie sur sa vie extraordinaire de mère, d’auteur, de femme d’affaires, d’influenceuse mondiale et d’artiste hyperréaliste. Son livre, My Hyperrealist Life and Legacy, a pour but d’éduquer les lecteurs sur son parcours tenace qui lui a permis de surmonter les obstacles grâce à son équilibre, sa persévérance et son indépendance. Ses histoires incitent les lecteurs à surmonter leurs peurs. Qu’il s’agisse de trouver un nouvel emploi, d’obtenir un succès financier ou d’envisager l’échec, la peur occupe une place particulière dans nos vies émotionnelles. Notre esprit est conçu pour laisser entrer la peur ; sans elle, nous ne survivrions pas. Carole A. Feuerman explique comment elle a atteint ses objectifs et n’a pas cédé à la peur. La mort de sa meilleure amie, alors qu’elle n’avait que six ans, lui a fait comprendre très tôt que la vie est fragile et passe très vite. En vieillissant et en devenant plus sage, elle a compris que la vie est, à bien des égards, un voyage sans fin et qu’il faut suivre ses rêves pour être heureux.