DELORME RENAUD

Biographie

DELORME RENAUD

L’obsession du portraitiste n’est pas de peindre une silhouette, un visage. Renaud Delorme est de ces portraitistes obstinés qui trace la détérioration contemporaine de l’être. « Que reste-t-il de nous, lorsque cesse l’illusion figurative du visage ? Quelle singulière représentation d’autrui se rappelle à l’esprit quand est en jeu l’idée que je me fais d’une personne, de moi-même ? Sûrement pas seulement l’image photographique plaquée à l’horizontal de la seule figuration. Chaque portrait aspire à une toute autre enquête, plus tortueuse : celle de dépeindre une personnalité comme hybridation entre personne et choses, singulier et sociétal. » Cette (en)quête picturale est celle que poursuit Renaud Delorme.

Les œuvres de Renaud Delorme procèdent d’une agglomération obsessionnelle des choses et des débris. Pour créer ces portraits s’impose alors le recours à une fabrique maniaque de l’émiettement, de la déconstruction méthodique. Les œuvres ne sont pas tant des tableaux que des boites, coffres ou plus exactement des caissons au sein duquel se loge l’œuvre. Le mode opératoire est itératif : un contenu est enchâssé entre de larges bandes de métal. Une plaque translucide de plexiglas en dévoile intérieur. Amassé à l’horizontal, un bric à brac de morceaux de choses, d’objets brisés, segmentés, fracturés, méticuleusement récupérés, puis clouées sur panneau de bois. Ce sont là des signes multiples d’objets manufacturés passés, ad patres, usagés.

Plus d'info sur cet artiste ?

    * Champs obligatoires